Imprimer

Lexique

Lexique

 GLOSSAIRE DES TISSUS  ET DE LA COUTURE DE RIDEAUX ET DE LA DECORATION

 

Appliqué : technique consistant à coudre ou à coller un motif de tissu (généralement de la feutrine) pour personnaliser un ouvrage de couture.  

Batiste : toile fine et légère en coton, coton peigné ou mercerisé.

Biais : diagonale d’une étoffe, il s’obtient en pliant le tissu droit-fil lisière contre le droit-fil trame.

Bord vif : bord non cousu de la pièce de tissu.

Bougran : toile épaisse permettant de renforcer ou de doubler une étoffe.

Brocart : tissu lourd et classique, d’aspect opulent, dessin en relief, souvent des fleurs stylisées ressemblant à de la broderie.

Broderie anglaise : joli tissu  de coton aux œillets brodés de points de bourdon.

Calicot : tissu de coton uni solide, qui s’imprime bien. Utilisé le plus souvent en écru, en tissu d’ameublement.

Chintz : fine toile en coton, imprimée ou unie, présentant un aspect glacé brillant.

Coton : le coton reste le principal tissu de décoration, bien qu’on le trouve souvent en mélange avec des fibres synthétiques comme le polyester, qui le rendent plus solide et facile d’entretien.

Coulisse : (ou passe tringle)  ourlet non cousu aux extrémités, dans lequel on glisse une tringle à rideaux ou un cordon.

Coutil : toile résistante en lin ou en coton, à tissage dense et serré, utilisée généralement pour la confection de matelas ou de sommiers.

Couture anglaise : elle permet de dissimuler les bords coupés d’un tissu.

Cran : entaille réalisée sur le bord d’un tissu permettant de marquer un repère ou de donner une forme pointue ou arrondie au tissu.

Cretonne : c’est un tissu coton semblable au chintz mais non glacé.

Croquet : article de passementerie plat et tressé, à la forme de serpentine.

Damassé : tissu aux motifs en relief obtenus uniquement par le tissage (classique pour de la nappe en blanc ou couleur).

Denim : (toile de Nîmes) tissu en coton de couleur indigo.

Dentelle : tissu à mailles  ouvertes en filigrane, faites à la main ou le plus souvent en machine.

Droit-fil : sens des tissus, (par opposition au biais) constitué de la chaîne et de la trame.

Embrasse : (du verbe embrasser) lien permettant de relever un rideau.

Feston : broderie décorative de forme ronde ou pointue ajoutée aux bords d’un tissu.

Gabarit : patron en papier ou en carton permettant de confectionner une forme donnée.

Guingan : cotonnade lustrée. C’est un tissu frai et gai imprimé en quadrillé de couleurs variées sur fond blanc.

Grand teint : tissu teinté résistant au lavage.

Gros-grain : bande de tissu, à cotes plus ou moins large, servant à réaliser des embrasses des bordures.

Jupe : terme désignant les pendants d’une nappe ou d’une housse de chaise.

Manchon : house aux extrémités non cousues.

Métis : étoffe constituée d’un assemblage de coton et de lin.

Molleton : rembourrage de coton ou polyester épais que l’on utilise pour les sièges, et pour matelasser couettes, rideaux etc. 

Mousseline : ensemble des tissus très fins, en soie, coton, organdi, laine, etc.….transparente elle est utilisée pour des ouvrages vaporeux et aériens, pour des rideaux légers et pour draper des fenêtres.

Onglet : finition consistant à replier l’excédent de tissu à 45°

Organdi : fine étoffe très légère.

Ottoman : étoffe à grosse côtes.

Ouatine : tissu  employé pour sa chaleur, en fibres synthétiques, ou en coton  à placer entre la doublure et le tissu.

Passementerie : tous les articles décoratifs permettant d’agrémenter un ouvrage : franges, rubans, galons etc.  . 

Passepoil : fine bande d’étoffe  utilisée pour dissimuler une couture.

Piqué de coton : étoffe en coton présentant des côtes ou des reliefs « piqués ».

Points arrière : point régulier effectué à la main sur l’envers du tissu et permettant de réaliser des coutures résistantes. On repique l’aiguille au même endroit pour chaque nouveau point.

Point avant : point régulier réalisé sur l’endroit du tissu pour effectuer un assemblage basique ou pour froncer un tissu.

Point de bâti : point devant provisoire qui permet l’assemblage de différentes pièces de tissu ou le marquage d’une poche, d’un ourlet avant le piquage définitif.

Point caché ou invisible : employé pour la confection d’ourlets ou pour fixer une doublure ; ils n’apparaissent pas sur l’endroit du tissu.

Point de chausson : employé en broderie ou pour surfiler des ourlets, on réalise des petites croix régulières, de gauche à droite, sur l’envers du tissu.

Point de croix : réalisé à la main, il est décoratif ou permet de maintenir des plis en place.

Point d’épine : point décoratif employé pour assembler des tissus qui ne s’effilochent pas.  Points de feston : utilisé pour réaliser des boutonnières à points serrés. 

Point surjet : point oblique réalisé sur le bord du tissu  afin qu’il ne s’effiloche pas.

Point de zigzag : point de machine généralement utilisé pour surfiler.

Rempli : pliure au bord d’une étoffe formant un ourlet.

Rentré : bande de tissu, repliée sur l’envers de l’étoffe.

Reps : tissage à cotes fines ou moyenne.

Ruché : bande de tissu plissée ou froncée (galon) par des rangées successives de piqûres. 

Satin : tissu brillant d’un coté,  de coton ou mélangé avec d’autres fibres, c’est un excellent choix pour la décoration en tissu.

 Satinette : tissu mélangé doux, comprenant souvent du coton, avec un reflet légèrement brillant. S’utilise comme doublure classique, mais également utilisée pour faire des rideaux.

Sergé : tissage à côtes en diagonale.

Surfilage : généralement au point de zigzag, il permet d’éviter que le tissu s’effiloche.

Surpiquer : piquer de manière visible, à quelques millimètres de la couture précédente, une étoffe pour la décorer.

Toile de Jouy : toile imprimée reprenant des scènes mythologiques ou pastorales.

 Toile thermocollante : tissu que l’on peut coller au fer et lui permet de rendre plus rigide les embrasses et autres accessoires de tissu. Le thermocollant en bande permet de faire des ourlets sans couture.

Trame : (chaine et trame) fils parallèles à la largeur d’une pièce de tissu.